A LA UNE

Couvre-feu à 18 heures et autres mesures contre la propagation de la Covid 19

[Covid 19] Il va falloir encore « Tenir ensemble ». Le gouvernement à annoncer la poursuite du couvre-feu de 18 h 00 à 6 h 00 dans l'ensemble du territoire métropolitain, jusqu'à nouvel ordre.

Image - A la uneImage - A la une

Image - A la uneImage - A la une

Recevoir nos newsletters

S'abonner

Collégien alerte SMS

S'abonner

social

 
Accueil Actualités Infos salage
Infos salage PDF Imprimer Envoyer

[INFOS SALAGE] Le service technique vous informe


 

 

 

 

La commune de Collégien organise ses services pour faire face aux conséquences de l’hiver (verglas, neige,) sur le réseau routier dont elle assure la gestion.

L’objectif du service hivernal est de limiter au maximum les conséquences des intempéries sur l’activité de la commune et permettre aux usagers de circuler dans les meilleures conditions au regard des intempéries éventuelles.

La période d’activation du service hivernal : du 16 novembre 2020 au 14 mars 2021

En cas d'épisode neigeux, les agents municipaux sont mobilisés dès 5 h 00 du matin.

Comprendre le salage

Il existe 2 types de traitements :

Traitement préventif

Le salage n’est pas conseillé pour tous les types de neige. Dans le cas de « neige froide », qui ne colle pas à la chaussée, ou de « neige mouillée », qui devient dure au point de pouvoir en faire des boules, le salage n’est pas utile. Le simple passage du trafic, ou dans les cas les plus importants, le déneigement suffit.

Cependant, le salage est recommandé en cas de présence de « neige humide ». Le but n’est alors pas de la faire fondre, mais plutôt d'éviter que le trafic ne la rende compacte, et donc glissante. Le salage doit se faire dès les premières chutes de neige, même faibles, afin de décoller la pellicule de neige.

Il est inutile de saler longuement à l’avance. Le traitement préventif ne dispense pas de la surveillance du réseau. En effet le sel est un matériau hygroscopique, c’est-à-dire qui a la capacité d’absorber l’eau sous forme de vapeur présente dans l’air qui passe ainsi à l’état liquide en se déposant à la surface de la chaussée. La teneur en sel de la solution saline présente sur la chaussée a donc tendance à baisser d’autant plus vite que l’air est plus humide. Elle peut ainsi devenir insuffisante pour empêcher la formation de glace sur la chaussée.

 

Traitements curatifs du verglas

Lors de la formation de givre ou de verglas (fréquemment au lever du jour) ou en cas de brouillard ou présence d’eau sur la chaussée avec refroidissement très net de la température, l’intervention curative devient nécessaire.

Le traitement curatif s’effectue en pleine largeur de chaussée, avec une solution spéciale, « la saumure », dont la commune n’est pas équipée.

Le sel parfois inefficace

Saler la route permet de rendre liquide l’eau douce gelée (verglas ou neige) qui s’y trouve. Le sel abaisse la température de congélation. Mais le salage montre ses limites. En dessous de -6 °C, tout salage au chlorure de sodium devient inefficace.

En outre, pour bien agir, le sel doit se répandre sur toute la chaussée et se brasser avec le verglas ou la neige.

L’action du trafic est donc essentielle pour disperser et brasser le sel. Lorsque le trafic est faible, l’efficacité du sel diminue. Mais à l’inverse, un trafic trop important finit par chasser totalement le sel de la chaussée (surtout le sel en grain sur chaussée sèche).


Automobilistes : quelques conseils de conduite en hiver

- Adoptez une conduite préventive : anticipez vos manœuvres et évitez les accélération, freinages et coups de volant brusques.

- Ralentissez à la moindre alerte : traces humides, gelées blanches, brouillard.

- Ne doublez pas les engins de salage et de déneigement en intervention, outre le danger, sachez que cela constitue une infraction au code de la route (Art R414-17).

- Détectez les zones à risques : les zones ombragées, les bordures de bois ou de rivières, les virages, les ponts...

- Ne croyez pas aux effets immédiats du sel.

- Allumez vos feux de croisement.

- Augmentez vos distances de sécurité avec le véhicule qui vous précède.

Malgré l'engagement des élus et des agents municipaux pour améliorer le plus rapidement possible les conditions de circulation, il est du ressort des automobilistes et piétons d'adapter leur équipement et leur comportement pour négocier au mieux les perturbations climatiques.

 

Sources Wikipédia, la chaîne météo, Ouest France