A LA UNE

Collégien dans la rue

Les greniers, les arts de rue, les tablées, les manèges partagent la rue !

Image - A la uneImage - A la une

Image - A la uneImage - A la une

Recevoir nos newsletters

S'abonner

social

 
Accueil Actualités En savoir plus sur la magie des photos en sténopé
En savoir plus sur la magie des photos en sténopé PDF Imprimer Envoyer

Le sténopé : la photographie autrement !

Pour la rubrique « Carte blanche à un photographe » du Journal de l’Echo de mai 2011, Laurent Diaz nous propose une vision de Collégien en sténopé : une occasion de nous pencher sur cette technique photographique pas comme les autres.


Vous imaginez-vous prendre des photos avec une boîte de biscuits ? Eh bien, c’est possible !

Le sténopé, c’est le nom donné à une technique photographique rudimentaire qui vous permet de prendre des photos avec un contenant percé comme une boîte de gâteaux ou une boîte à chaussures au fond de laquelle est fixé un papier photographique : la lumière qui traverse le trou du contenant provoque la formation d’une image au fond de la boîte. Cette image est inversée verticalement et horizontalement. Le papier photographique qui reçoit cette image va alors la capturer. Pour voir l’image formée, il faudra toutefois passer à l’étape du développement qui consiste à plonger le papier photographique dans différents bains de produits chimiques. On obtiendra alors un négatif.

Classiquement, le sténopé se pratique avec des boîtes percées ou des appareils photo bricolés argentiques ou numériques (dont on a retiré l’objectif pour le remplacer par une plaque percée). Il est toutefois possible de faire du sténopé avec une caravane, la pièce d’un appartement, un poing fermé, une bouche ou encore une pomme évidée ! En effet, un appareil sténopé doit être avant tout un contenant laissant passer la lumière par un trou. A partir de cette contrainte, il est possible de tout imaginer !

A l’ère du tout numérique, le sténopé trouve sa place auprès d’adeptes de plus en plus nombreux à travers le monde. Procédé auréolé d’une certaine magie, il séduit un public curieux de comprendre les mécanismes de formation d’une image. Ainsi, le sténopé est un formidable outil pédagogique pour expliquer les bases de l’optique - fonctionnement d’un œil ou d’un appareil photo - mais il s’agit aussi et avant tout d’une technique artistique à part entière.

En sténopé, les images obtenues semblent très anciennes, elles dégagent un certain mystère, une certaine mélancolie. La prise de vue peut durer quelques secondes à plusieurs minutes (plusieurs mois même !). Cela permet de jouer avec des effets de transparence, de flous, de mouvements auxquels il convient d’ajouter les effets visuels dus à l’imperfection de l’appareil sténopé (vignettage, reflets du soleil…).

Chaque année, le sténopé est fêté le dernier dimanche d’avril au cours de la Journée Mondiale de Photographie au Sténopé et les expositions de sténopé se multiplient comme l’Exposition Internationale de Photographie au sténopé organisée par le Centre culturel André Malraux du Bourget et le Centre Civic Can Basté de Barcelone qui proposent chaque année une exposition collective à thème.

Quelques liens :
La galerie en ligne du sténopiste Laurent Diaz

Fabriquer un appareil sténopé avec une boîte de biscuits
Transformer un appareil photo argentique (Agfa Clack) en appareil sténopé
Fabriquer un appareil sténopé numérique

Développer un négatif papier noir et blanc
Développer une pellicule noir et blanc

Site de la Journée Mondiale de Photographie au Sténopé

Site du kit Stenoflex

 

Merci à Laurent Diaz pour ces éléments d'information