Recevoir nos newsletters

S'abonner
 
Classe de découverte : Jour 12 // Le retour PDF Imprimer Envoyer

Retrouvez le journal de la classe de découverte en ligne


 

 

 

 

Samedi 2 juin

Arrivée à Collégien à 17 h 20

 

 

13 h 55 : Pause terminée, reprise de la route

Toutes les deux heures : une pause s'impose. Petit pique nique et quelques jeux pour se dégourdir les jambes !!

 

 

 

 

Top départ pour le retour : le car est parti à 10 h 15.

Nous vous donnerons des nouvelles un peu avant l'arrivée.

 

 

 

////////////

Vendredi 1er juin

 

Lors de la remise des prix par les élèves, les spectateurs les ont applaudi. Le réalisateur du film a remercié les enfants dans un message vidéo diffusé en direct.

Ça y est, c'est la clôture du festival "Plein la bobine" ! Tout le monde s'est fait beau pour annoncer le palmarès.

 

 

////////////

Jeudi 31 mai

 

Les séances du jury se poursuivent. Les enfants ont choisi le film qu'ils vont primer.

 

 

Puis battle de dessins : deux équipes de dessinateurs de dessins animés s'affrontent joyeusement et le public choisit à chaque séquence quelle équipe a remporté la manche ! des gages sont distribués !!

 

 

Tous à la boum déguisés !!!!!!!!!!

 

 

////////////

Mercredi 30 mai

Ce matin, séance film d'animation japonais avec "Lou et l'île aux sirènes" : comment trois jeunes fous de musique vont tenter de faire changer les mentalités en découvrant les étranges pouvoir d'une petite sirène.

 

 

Puis ciné-pataugeoire : regarder un film dans une eau à 35 degrés, c'est très agréable !!

 

 

////////////

Mardi 29 mai

Ce matin, séance de projection à l'ancienne avec un projecteur 16 mm

 

 

Les enfants ont présenté leur spectacle tout à l'heure. Ce fut un succès total. Le public a applaudi pendant 3 minutes. Leur professeur est fier d'eux ! Rendez-vous le 22 juin pour la présentation aux parents.

 

 

Lina et Rockson ont été interviewés sur le plateau de télé

 

 

Pour finir la journée ateliers de jeux optiques : flipbook et handspinotrope

 

 

////////////

Lundi 28 mai

Première séance pour la classe jury avec Jean Faravel (à droite) qui est le parrain de la classe des Saules. Iles les aidera à choisir le film qu'ils primeront.

 

 

////////////

Dimanche 27 mai

Ce dimanche, séance cinéma avec le film Billy Elliot et un spectacle mêlant contes et vidéos.

 

Dessin réalisé par un élève illustrant un des contes du spectacle

 

Billy Elliot est un garçon de 11 ans qui pratique la boxe. Le club de danse est obligé de s’installer dans une partie de la salle de boxe. Il a commencé à danser avec les filles du club et peu à peu, c’est devenu une passion. Mais son père et son frère ne veulent pas qu’il fasse de la danse. Pourtant sa professeur voit qu’il a du potentiel. Billy veut continuer la danse.

Yanis

 

Critiques du film « Billy Elliot »

J’aime bien cette histoire car elle m’a fait comprendre que si tu veux réaliser ton rêve, va jusqu’au bout en travaillant dur même si on t’en empêche.

Cette histoire est très bien parce qu’il y a beaucoup de détermination comme quand le père d’Elliot lui interdit d’aller aux cours de danse car ce n’est pas assez viril. Mais il y est allé quand même.

J’ai aimé ce film car il y a de l’espoir pour aller au bout de ses rêves. Billy a cru en lui en se battant contre la vie difficile.

Ella, Elona et Sothi

 

Cont’Anim

Nous sommes allés voir au théâtre un spectacle qui s’appelle Cont’Anim. Il y a eu deux histoires. Moi je vais parler de Tupa qui est un conte de Tahiti. Tupa est un crabe terrestre qui mange des feuilles. Mais il a envie de changer de nourriture.

Alors il part à l’aventure pour trouver autre chose à manger. Il rencontre une hirondelle, une carpe, une baleine et un requin tigre. Mais Tupa ne veut pas manger comme ces animaux. Alors il retourne chez lui et rencontre un humain. Cet humain aime manger les crabes terrestres. L’humain attrape le crabe et il lui arrache une patte.

Tupa rentre vite chez lui et regarde dans un livre comment les pattes de crabe peuvent repousser. Il faut manger beaucoup de … feuilles. Voilà comment sa huitième patte va repousser.

Kylian et Awa

 

2ème histoire : Lilou

Lilou est une petite fille qui ne parle pas beaucoup et qui a peur du noir. Un jour, elle dort chez sa Mamie. Lilou est couchée dans son lit. Sa Mamie lui fait une bise sur chaque joue et sort de la chambre en éteignant la lumière.

Lilou commence à pleurer dans le noir. Sa grand-mère vient dans la chambre, lui tient la main et l’emmène dans la cuisine. Sur la table, il y a une grande toile cirée noire avec dessus des ciseaux, du tissu, du papier et des crayons de couleurs. Alors Mamie et Lilou se mettent à dessiner sur la table plein de choses colorées.

Depuis ce jour, Lilou dort bien et n’a plus peur du noir.

Awa et Inès

Ce que j’en pense.

J’ai bien aimé cette histoire car c’est la conteuse elle-même qui l’a inventée. Cette histoire m’a appris qu’on peut toujours arranger les choses avec de l’imagination.

Inès

 

 

////////////

Samedi 26 mai

Texte des élèves sur la journée du samedi 26 mai

La vallée de Chaudefour

Je suis la première femme aventurière à découvrir cette vallée. En arrivant, j’ai découvert une nature splendide. C’était merveilleux. Je suis montée, montée, montée tout en haut et une cascade est apparue.

A une source, j’ai bu de l’eau gazeuse naturelle qui avait le goût d’une pièce de monnaie.

Ensuite, j’ai vu apparaître une montagne recouverte de neige. Il y avait une caldera, comme une marmite géante sans couvercle, un dyke, la dent de la rancune et un gros rocher, la crête de coq. J’ai goûté des plantes acides et d’autres amères. Plus tard, je suis redescendue muette d’admiration car c’était magnifique.

Inès, Lina et Keissy


L’oiseau de la vallée de Chaudefour

Je dormais dans mon nid quand des enfants m’ont réveillé. Les enfants ont longé une cascade et je les ai suivis. Ils ont goûté une plante très acide que j’adore.

Ils ont pris un autre chemin pour boire une eau gazeuse naturelle. Je n’en bois pas car elle me fait très mal au ventre.

Puis ils sont allés au fond de la caldera. Là, Dominique, le guide, leur a parlé des glaciers qui, quand ils ont fondu, ont emporté des milliers de tonnes de rochers volcaniques.

Ensuite, Dominique a appris aux enfants comment différencier la gentiane jaune de sa cousine, le vératre blanc, qui est mortel. Moi, c’est ma maman qui m’a dit comment faire la différence ces deux plantes qui se ressemble beaucoup.

Quelques instants plus tard, ils sont partis. J’ai trouvé que Dominique avait beaucoup de connaissances sur les volcans. Les enfants seront très intelligents.

Maintenant, je suis fatigué. Je retourne dans mon nid.

Sean

 

Le trèfle légendaire et l’homme élu

Une légende raconte que la personne qui cueillera le trèfle légendaire pourra contrôler le royaume. Mais il faut que cette personne ait le cœur pur. Sinon, elle mourra.

L’homme descend du car et va dans la vallée de Chaudefour. Il est à la recherche du trèfle légendaire qui est tout en haut de la montagne, sous un arbre invisible caché derrière une petite colline volcanique.

L’homme prend son courage à deux mains. Il monte encore et encore et il voit une cascade magnifique qui soigne toutes les blessures. Il fait une pause et boit cette eau miraculeuse. Puis il continue son chemin. Il a froid. Soudain, il tombe, se blesse mais poursuis sa route.

Tout à coup, il voit des gardes de la réserve naturelle. Il y en a partout. Alors il se cache mais avance dans l’ombre. Plus haut, il y a une pente très raide. Il la monte et il voit une lumière. Il s’approche et découvre le trèfle légendaire. Il le cueille sans hésiter.

Dans la descente, il trébuche et tombe sur des branches d’arbres qui forment un trampoline. Il rebondit et atterrit dans la source d’eau gazeuse au goût de fer.

Il retrouve le car, monte dedans et rejoint son destin. Il est l’homme élu.

Lucas

 

Le festival « Plein la bobine »

Bonjour. Je m’appelle Plein la bobine. Je suis un festival de cinéma et mes portes vont s’ouvrir. Les gens viennent au théâtre dans la mairie de La Bourboule pour me voir et pour regarder des films. La cérémonie a duré une heure.

Voilà des enfants de Collégien qui sortent de l’hôtel de ville. Je vais leur demander ce qu’ils ont vu.

« __ On a vu de jeunes musiciens qui jouaient du piano, du violon, du xylophone de la harpe et de la batterie. Ils ont fait un ciné-concert.

__ On a écouté le maire de La Bourboule qui a dit que nous étions les bienvenus.

__ Ton président, Anne, et Manon ont présenté ton programme. »

__ A un moment , vous avez fait des choses bizarres avec des lumières de plusieurs couleurs.

__ Oui, on a fait du light painting en dessinant, avec nos petites lampes, des triangles, des spirales, des émojis et puis n’importe quoi.

__ Le résultat était magnifique.

Je crois que ces enfants ont bien aimé mon ouverture. Et maintenant, ils vont au buffet partager le verre de l’amitié en mon honneur. Ils s’amusent bien déjà.

Monicah, Blandine et Bénédicte

 

En mode festivaliers !!

Cérémonie d'ouverture : le festival Plein la bobine est ouvert !

 

 

Ambiance cocktail....

Découverte de la vallée de Chaudefour

 

////////////

Vendredi 25 mai

Il était une fois des élèves de CM1 qui partaient à la ferme. Ils ont vu plein d’animaux : des poules, un âne, des cochons, des vaches, un taureau, des chèvres et un bélier.
Dès que nous sommes arrivés, l’âne a dit : « Génial, des visiteurs. Je vais pouvoir leur montrer ma chevelure. »
Deux chiens sont arrivés et ont dit :
_ « Qu’est-ce que vous faites ici ? »
J’ai répondu :
- Nous allons apprendre à faire du Saint Nectaire.
_ D’accord. Mais faites attention aux vaches.
_ Pourquoi ?
_ Parce que ça sent mauvais, disent les chiens. »

Ensuite, nous avons rencontré Floriane. Elle nous a montré comment on fabriquait le Saint Nectaire. Elle a mis la présure dans le lait. Il deviendra comme du flanc au bout de trente minutes. Pendant ce temps, nous sommes partis voir les vaches.

Dès que je suis arrivé, je leur ai donné du foin et j’ai entendu les vaches dire : « C’est très bon mais on sait manger toutes seules ! »

Ensuite, je suis parti avec mes camarades dans la salle à manger. Floriane nous a appris à faire la tomme fraîche de Saint Nectaire. Il faut écraser le lait caillé avec la menove qui le tranche en petits grains. Puis nous avons pris une planchette. Nous l’avons mise dans la casserole et on l’a fait tourner pour séparer la tomme fraîche et le petit lait (lactosérum). Enfin nous avons égoutté la tomme dans une passoire. Plus tard, nous sommes allés voir comment faire du Saint Nectaire dans la fromagerie. Là, Nathalie fabrique le fromage avec des machines modernes deux fois par jour pendant toute l’année. En fait, tout à l’heure, nous avons travaillé à l’ancienne.

Puis, nous avons nourri les cochons avec le petit lait. Ils nous ont remerciés en chantant : « Merci les enfants, merci les enfants ! »

Enfin, nous nous sommes occupés des autres animaux.

Une poule a dit : « A l’aide ! J’ai peur de ces enfants ! » Les chèvres réclamaient du pain.

Le bélier, Flash, disait : « Venez ici, je vais vous donner un coup de cornes. »

L’âne était plus calme, alors j’ai pris une brosse et j’ai peigné sa crinière.

« Je suis en train de devenir une star, se disait-il »

J’ai bien aimé cette matinée à la ferme.

Phil-Ivan et Inès



Ce matin à la ferme

 

////////////

Jeudi 24 mai

La visite du scénomusée de la Toinette

La première pièce est celle qui fait le plus peur. Toinette nous raconte sa vie de paysanne au milieu du XIXème siècle à Murat le Quaire. La vie est difficile. Elle nous parle d’un homme qui vivait avec un chat noir. Il terrorisait ses voisins. Il disait qu’il y avait, chez lui, un placard qu’on ne devait surtout pas ouvrir. Mais bien sûr, un jour, un garçon ouvrit la porte du placard qui grinçait affreusement. Un homme, peut-être le diable, sortit du placard. L’homme au chat  fit le noir complet et repartit par le conduit de cheminée. Le garçon, terrifié, était devenu muet.

Une autre porte s’est ouverte toute seule. On a sursauté en hurlant de peur car, là, ON A VU … le guide qui nous invitait à passer dans la deuxième salle.

On a découvert les veillées d’autrefois pendant l’hiver. Puis les personnes de la famille de Toinette. J’ai été un peu triste quand elle parlait des gens de sa famille qui étaient morts. Enfin, chez le notaire, Toinette expliquait ce qu’elle léguait à ses enfants.

Elona

 

Le musée de la Toinette

J’avais hâte de découvrir le musée de la Toinette. Mais ce que je vais vous dire va vous étonner. Pour moi, la maison de la Toinette est hantée. Je ne veux pas être méchant mais voilà ce que je pense. Par exemple, la porte de l’armoire s’ouvre toute seule ; comme les pages du livre qui se tournent toute seules ou encore les animaux qui crient ou grogne alors qu’ils sont faux. Mais l’histoire était très bien.

Si vous entrez dans cette maison, vous serez surpris.

Voilà ce que je pense.

Rockson

 

Le jeu de la Toinette

Level 1 :

La maison de Toinette.

Traversez la ferme effrayante en évitant tous les animaux en imitant leurs cris.

Level 2 :

Le film du brigand

Attrapez le brigand qui se cache à Murat le Quaire et amenez-le chez Toinette.

Level 3 :

Le chien de Toinette

Ne vous faites pas mordre par le chien.

Level 4 :

Le bureau du notaire

Cherchez le coffre aux Louis d’or pour sortir.

Le jeu est fini.

Téo, Sean, Alexis et Lucas

 

Les thermes du Mont Dore

Nous sommes des gouttes d’eau thermales.

« Moi, je fais glouglou car je suis remplie de gaz. Je sors dans la source des chanteurs et je fais beaucoup de bruit. »

« Et bien moi, j’ai du gaz aussi. Je suis dans la source César. Je fais 35°C et j’ai le goût du fer. »

« Oh ! Voilà un intrus. »

« Et oui, je suis le gaz carbonique. J’ai quitté mon eau. Je sers aux douches nasales et je pique le nez. »

Lina

Devant les Thermes du Mont Dore, les enfants improvisent un petit jeu


Pause déjeuner autour d'un copieux repas

 

////////////

Mercredi 23 mai

Randonnée pédestre sur la chaîne des Puys avec le guide, Dominique. Au programme : volcans, magma et croûte terrestre

Textes des élèves du 23 mai :

Les volcans

Le puy de la Vache est un grand volcan. On a fait connaissance avec le guide. Sur le chemin, il y avait plein de branches et d’arbres. Ça montait dur. Ça glissait.

Le sommet était magnifique mais j’avais peur de tomber. Quand on allait descendre, j’ai remarqué que les marches d’escalier penchaient. Je pourrais tomber mais on m’a aidé. Arrivée en bas, j’étais soulagée. Mais l’aventure n’était pas terminée.

Le puy de Vichatel est un peu plus petit. Le guide nous encore montré plein de choses. Des plantes qui soignent les piqûres d’ortie, un énorme escargot et même des jeunes pousses d’arbres qui se mangent.

Cette fois-ci, je n’ai pas eu beaucoup de problèmes. J’ai vu le cratère du volcan et on est descendu dedans. J’étais impressionnée mais c’était magnifique.

Monicah

Une charade

Mon premier est profond.

Mon deuxième est un chiffre.

Mon troisième sort du volcan.

Mon quatrième sert à couper des branches.

Mon tout est un volcan de la chaîne des puys.

Jovan

 

Le volcan qui parle

Je suis  un jeune volcan. J’ai 10 000 ans. Je suis le puy de la Vache. Je me reposais car j’étais fatigué quand j’ai entendu de petites voix qui montaient vers moi, dans mon ventre. Des dizaines de petits pieds ont escaladé mes os. Ça faisait comme un massage. C’était des enfants plus jeunes et plus petits que moi. Puis ils se sont arrêté sur ma tête. Ils m’ont tous pris en photo. Je me suis mis sur mon trente et un, j’ai fait une pause et ils sont partis. Je les ai senti fatigués. Ensuite, ils sont descendus par mes grands escaliers et ils ont disparu.

J’ai été heureux d’avoir de la visite mais maintenant, je vais pouvoir me reposer et peut-être m’endormir.

Julie


Le puy de Vichatel : les enfants sont dans les cratères...


////////////

Mardi 22 mai : jour de départ pour La Bourboule

Le train est parti à 9 h 01 de la gare de Bercy comme convenu, arrivée prévue à Clermont-Ferrand à 12 h 30.

Tout le monde est bien arrivé à 14 h 30 à La Bourboule. Le temps est variable, les enfants s'installent. Bientôt une pause goûter dans le parc Fenestre !

 

Textes des élèves sur le déroulé de la journée du 22 mai :

Un petit slam pour commencer.

Nous avons pris le car, train, car

A sept heures moins le quart.

Nous avons vu le Puy de Dôme

Comme des vrais mômes.

J’ai aussi fait des photos

Et des vidéos

Avec mon appareil photo.

Puis on est arrivé

Et j’ai dansé.

Phil-Ivan

 

Mon premier voyage en train

Le train, ça bouge ; assis pas trop. Mais pour aller aux toilettes, on ne marche pas droit. Le voyage a été long. On est arrivé et le train c’est trop bien. J’aimerai reprendre le train un jour.

Alexis

 

Mon voyage à La Bourboule

En quittant mes parents, ce matin, je me suis dit que je pouvais aussi faire un voyage uniquement avec ma classe et ça commence bien. J’arrive de plus en plus à partir sans mes parents et mes frères et j’arrive également à m’habituer à mes camarades.

Sur le trajet, on a tous vu de magnifiques paysages ; des volcans, des animaux… Quand je suis arrivé, j’ai vu où j’allais passer mon séjour et je suis heureux de vivre cette aventure avec ma classe.

Ici, à La Bourboule, c’est magnifique. Il y a des arbres partout. C’est juste beau pour 12 jours. A la Buissonnière du parc, c’est bien ; les lits sont confortables.

C’est génial !

Lucas

 

« Bonjour et bienvenue dans un tuto recette de cuisine. Vous découvrirez le secret pour faire un très beau voyage.

Pour cela :

1-      Incorporez des enfants bien intéressés et sages dans le train.

2-       Une fois que tout le monde est bien installé, il n’y a plus qu’à mélanger pour chauffer le moteur.

3-       Si vous ne voulez pas rater votre gâteau, il faut vous lever tôt et aller sur le parking du gymnase.

4-      Terminez la cuisson en chauffant à 160 km/heure.

5-      Bon voyage ! Amusez vous et on espère que nos conseils vous ont aidés.

 

Sothi

 

////////////

Classe, voyage et cinéma

Les valises sont prêtes, les cahiers, les crayons et l'appétit de découvrir aussi ! La classe de CM1 de Philippe Monier part jusqu'au 2 juin pour une découverte de la terre des volcans d'Auvergne, ses espaces naturels, ses traditions mais également pour le festival international de cinéma jeune public "Plein la bobine".

Classe, randonnée, visite des sources thermales du Mont-Dore, du musée Toinette ... entre autres pour la première partie du séjour...

Dès le 26 mai, les élèves deviennent des festivaliers ! Cette année, les élèves de l'école des Saules ont été désignés classe jury. Ils auront la lourde tâche de décerner un prix. Ils devront visionner l'ensemble des courts-métrages en compétition. Pour cela, ils seront épaulés par leur parrain de cinéma Jean Faravel, réalisateur de films d'animation, qui les guidera pour arriver à primer un film. Le jour de la clôture du festival devant un parterre de plus de 500 personnes, les enfants annonceront le film qu'ils ont primé !

Leur venue au festival sera également l'occasion de participer à des ateliers pluriels, pédagogiques et jubilatoires : atelier autour de Georges Méliès, atelier Flipbook, atelier Handspinnertrope et ciné-pataugeoire...

>> Site du festival Plein la bobine